Journée de lancement – 13 avril 2023

Préserver le patrimoine numérique à travers les siècles

Lieu : Salle du conseil, Maison de la recherche, 25 rue Baron Louis, Nancy

Inscription (nécessaire même pour une participation à distance)

Programme

9h : Accueil
9h30 : Introduction à la journée (Andrei Rodin & Pierre Willaime)

Présidence de session : Laurent Rollet

10h00 : Olivier Rouchon (CNRS-DDOR) – “Préserver, c’est détruire – un bel oxymore ou une réalité numérique pour la Recherche ?

L’évolution des technologies, l’augmentation exponentielle des volumes de données électroniques obligent à mettre en place des dispositifs d’assurance qualité afin de garantir la conservation de ces informations sur le long terme. Un tour d’horizon des enjeux et des défis liés à l’archivage pérenne, des évolutions dans la communauté Enseignement Supérieur et Recherche et des services disponibles.


11h00 : Michel Jacobson (Huma-Num) – “Du scientifique au patrimonial : retour d’expérience dans le domaine des SHS

12h : Déjeuner sur place

Présidence de session : Catherine Angevelle-Mocellin

13h30 : Yannick Grandcolas (BNF) – “L’entrepôt numérique de la Bibliothèque nationale de France à l’épreuve des siècles !?

La Bibliothèque nationale dispose d’une expérience séculaire en matière de conservation de ses collections avec des exemples parfois spectaculaires. Mais ces connaissances acquises au fil de son histoire peuvent-elles servir à assurer la pérennité des objets numériques ? Aujourd’hui, le Système de Préservation et d’Archivage Réparti (SPAR) de la BnF contient plus d’un milliard de fichiers, et franchira prochainement le cap des 6000 téraoctets. C’est un défi collectif à la fois national et international qui est désormais engagé afin de transmettre cet immense héritage aux générations futures !


14h30 : Violette Lévy (Service interministériel des Archives de France) – “Ad vitam aeternam : stratégies et expériences d’archivage numérique aux Archives de France

Depuis toujours, la mission des services d’archives publics est de collecter et conserver la mémoire des siècles passés pour la transmettre aux générations futures. L’archivage des données numériques, qu’elles soient nativement numériques ou numérisées, a introduit il y a plusieurs décennies déjà un changement de paradigme, en questionnant le rôle des archivistes face à l’objet numérique. En 2015, archivistes et informaticiens ont uni leurs forces au sein d’un programme interministériel d’archivage numérique, lancé en 2015 et portant le nom de Vitam (pour Valeurs immatérielles transmises aux archives pour mémoire). S’appuyant sur le cadre stratégique commun de modernisation des archives (2020-2024), le Service interministériel des Archives de France cherche aujourd’hui à tirer profit des expériences menées dans la sphère publique pour tenter un passage à l’échelle en matière d’archivage numérique : comment faciliter l’émergence, la maintenance et l’évolution d’outils dédiés à l’archivage numérique ? Comment simplifier les opérations d’archivage numérique pour les producteurs d’archives comme pour les archivistes ? Comment garantir l’interopérabilité et la qualité des données conservées dans les systèmes d’archivage électronique ? Et comment, au final, renforcer la pérennisation des archives numériques ?

15h30 : pause

Présidence de session : Enka Blanchard

15h45 : Michael Wright (archmathsci.org) – “Biographie d’une archive et ses challenges

Fondée en 2007 par Michael Wright, The Archive Trust for Research est une association à but non lucratif basée au Royaume-Uni. Elle a pour but de créer une archive vidéo et audio des conférences scientifiques les plus importantes, afin d’en fournir l’accès intégral à la communauté scientifique. Les premiers enregistrements remontant aux années 1973, dont font par exemple partie ceux de Sir Roger Penrose, l’association a constitué au fil du temps une archive de plus de 50 000 documents audio et audiovisuel. L’évolution des technologies (d’enregistrement, de stockage, de numérisation, etc.) disponibles a facilité et rendu possible cette collection. Néanmoins, la numérisation et la transcription des plus anciennes de ces archives restent une des priorités afin d’en assurer leur pérennité. Au cours de cette présentation, nous proposerons donc dans un premier temps de retracer l’histoire de cette association, d’en exposer ensuite les moyens techniques, technologiques, mais aussi financiers mis à notre disposition afin de mener à bien les enregistrements, leur numérisation, ainsi que leur diffusion, et enfin, nous aborderons les implications futures de ce projet.


16h45 : Jefferson Bailey (Internet Archive)

Intervenants

Olivier Rouchon

Titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Informatique, Olivier Rouchon a été successivement chef de projets informatiques au sein de la société Dell, et Ingénieur de Recherche au CINES (Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur) où il a assuré les fonctions de responsable du Département Archivage et Diffusion puis du Département Calcul Intensif. Après un retour à la coordination du service de conservation à long terme et d’accès aux documents électroniques du CINES, il a rejoint la DDOR-CNRS (Direction des Données Ouvertes de la Recherche) pour occuper le poste de Responsable de Données Scientifiques. Parallèlement à ces activités, il contribue à l’animation du groupe de travail PIN (Pérennisation de l’Information Numérique) au sein de l’association Aristote, est l’auteur d’articles sur la préservation d’objets numériques pour diverses revues, et siège au sein du Conseil Scientifique de la TGIR Huma-Num.

Michel Jacobson

Après un parcours d’études en psychologie, en linguistique et en informatique et un début professionnel dans le privé, Michel Jacobson rejoint le CNRS en 2001 ou il développe des outils et une plateforme pour la gestion des corpus oraux.
Chef de projets sur l’archivage numérique à la Direction des Archives de France (Ministère de la culture et de la communication) pendant 6 ans, il passe ensuite 3 ans au département des collections sonores de la BnF, avant d’intégrer en 2018 l’équipe de la TGIR Huma-Num.

Yannick Grandcolas

Enseignant, historien et géographe, diplômé de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Yannick Grandcolas est actuellement Conservateur à la Direction des Services et des Réseaux de la Bibliothèque nationale de France. Il occupe les fonctions d’Expert de préservation numérique,  de Chef du produit SPAR (Système de Préservation et d’Archivage Réparti), et de Directeur à l’Open Preservation Foundation.

Violette Lévy

Violette Lévy est conservatrice en chef du patrimoine, archiviste paléographe. Son parcours en tant que chargée de mission pour le programme interministériel Vitam, puis comme experte fonctionnelle pour l’accès et la diffusion des archives numériques aux Archives nationales, lui a permis de développer une expertise dans le domaine de l’archivage numérique, notamment autour des questions d’accès. Précédemment, elle a dirigé pendant 8 ans, de 2007 à 2015, les Archives départementales des Ardennes, acquérant ainsi une expérience sur l’ensemble de la chaîne archivistique (collecte, classement, communication, valorisation, et contrôle scientifique et technique). Depuis septembre 2021, Violette Lévy est cheffe du bureau de l’expertise numérique et de la conservation durable au service interministériel des Archives de France du ministère de la Culture. Son bureau définit et anime la politique nationale en matière de traitement et de conservation pérenne des archives sur tout support.

Jefferson Bailey

Jefferson Bailey is Director, Web Archiving at Internet Archive. Jefferson joined Internet Archive in Summer 2014 and manages Internet Archive’s web archiving services including Archive-It, used by over 450 institutions to preserve the web. He also oversees contract domain-scale web archiving services for national libraries and archives around the world. He works closely with partner institutions on collaborative archiving technology development, digital preservation, data research services, educational partnerships, and other programs. He is PI on multiple grants focused on systems interoperability, data-driven research use of web archives, and digital preservation initiatives. Prior to Internet Archive, he worked on strategic initiatives, digital collections, and digital preservation at institutions such as Metropolitan New York Library Council, Library of Congress, Brooklyn Public Library, and Frick Art Reference Library and has worked in the archives at NARA, NASA, and Atlantic Records. He is currently Vice Chair of the International Internet Preservation Consortium.

Michael Wright

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search